10 juin 2016

Absences aux "rendez-vous" fixés (SPIP)

Le 14 juin à 14:09, Cyril Delacour <cyril.delacour@***.***> pour M. Pierre-Yves Michau Procureur de la République au TGI de Privas <pierre-yves.michau@justice.fr>

Monsieur le nouveau Procureur de l’Ardèche,

J’ai contesté l’expertise du docteur BERGER, caricature non pas de ma personnalité mais d’une psychanalyse ordonnée afin de donner raison aux mensonges du député APRÈS mon agression (voir revue de presse), je vous communique cela au cas où on vous demande de m’interner (le dossier est monté en ce sens ou du moins pour me discréditer et c’est pour cette raison aussi que je vous communique les documents des DIRECCTE).

Afin que vous disposiez des pièces qui démontrent le déni de justice qui provoque donc l’inverse du respect attendu (puisque la « justice » fait l’inverse de ce qu’elle est sensée faire) je vous transfère ma réponse au SPIP avec cette question : méprisez-vous, vous aussi, les compétences des DIRECCTE de l’Ardèche et de Paris ?



Le 9 juin 2016 à 18:47, Cyril Delacour <cyril.delacour@***.***>

Copie à la gendarmerie de Bourg Saint Andéol.

Monsieur Chabal,

Je n'ai pas ouvert le courrier. Je n'ai reçu aucun courriel. 

La raison pour laquelle je n'ouvre même pas les courriers est fort simple : je ne respecte pas une "justice" qui fait l'inverse de ce qu'elle est sensée faire.  Une "justice" qui condamne des victimes de travail dissimulé et protège les coupables. Une "justice" qui organise l'impunité de certains comme le député Terrasse qui m'avait menacé, insulté, et physiquement agressé avant mon insurrection. Je ne respecte pas une "justice" qui tient plus à de la tyrannie lorsqu'elle use d'abus de pouvoir, de faux en écritures publiques afin d'arracher une enfant à un parent protecteur. Je ne respecte pas l'injustice qui règne grâce à des mensonges. 

Je ne respecte pas non plus ceux qui collaborent à de telles injustices.

Donc si vous voulez transmettre ce message au magistrat compétent, n'oubliez pas de lui transmettre aussi ma plainte du 18 septembre 2012 (en Basse-Terre ?) ainsi que les courriers des DIRECCTE (Paris et Ardèche), et la cession de droit à l'image des enfants du film TOM LE CANCRE, car la loi est simple et elle a été rappelée au député. Un magistrat ne devrait pas se montrer responsable de participer à un état de non droit, un tel déni de justice, et s'il y participe c'est illégitime et donc, il n'est pas respectable non plus.

Je ne me soumets pas à l'injustice ni aux petits plaisirs pervers de ceux qui y collaborent, mes bourreaux, et c'est avec un grand soulagement que je vous affirme cette insoumission, ma désobéissance non-violente, prenez cela comme une grève du justiciable que je suis car d'autres ne le sont pas.


Est-ce assez clair M Chabal ?

--
Cyril Delacour
maison Dumarché - rue du Tour - 07220 Saint Montan

Le 9 juin 2016 à 17:20, CHABAL Jean-Louis <Jean-Louis.Chabal@***.***> a écrit :

Bonjour M.DELACOUR,

              Vous étiez convoqué une nouvelle fois à Bourg Saint Andéol hier mercredi 08 Juin. Pour la 4 eme fois consécutive, vous étiez absent!!! et sans aucune explication pour ces 4 absences!
ceci est inadmissible. Vous avez même été averti par mail. Ce n'est pas le tout de m'adresser des couriels dans lesquels vous dénoncez des comportements sans morale. Vous pourriez tout aussi honorer les rendez-vous qui vous sont fixés.
             J'attends par retour votre réponse et une explication crédible à vos absences, et ce avant demain 14h00. Passé ce temps, je communiquerai au magistrat un rapport faisant état du non respect de la mesure de mise à l'épreuve.
Je vous encourage à vous reprendre et à ne pas vous tromper de combat et d'adversaire!

Cordialement,

M.CHABAL Jean-Louis
Conseiller Pénitentiaire d'Insertion et de probation
SPIP Ardèche
Tél : 04 26 53 80 16

Fax : 04 26 53 80 40