2 avril 2015

Insurrection

Agression de l’élu

Le 12 mars 2015 à 18h45 devant la mairie de Saint Montan (Ardèche France).

Une baffe manquée suivie d’un coup de boule au député PS Pascal Terrasse.

Il est passé devant moi, en retard pour une réunion. Je l’attendais avec l’envie de lui mettre une baffe. Il m’en a mis une avant, lors du vote pour les européennes1 à Saint Montan où nous habitons, on se connaît depuis 2011, il y a le tournage de Tom le Cancre entre nous, mais surtout entre ma fille & moi car ce film en a fait un objet de conflit et ce député a promotionné ce film malgré le travail dissimulé des enfants employés afin de réaliser cette fiction qui met en scène un homme-loup mangeur d’enfants, ce dont il était averti par mes soins ainsi que mon oposition (méprisée) à l’utilisation de l’image de Mila, la plus jeune actrice (4 ans lors des 11 semaines du tournage de l’été 2011).

Je lui ai dit, sans lui sauter dessus; “j’ai franchement envie de vous mettre une baffe”. Il entrait dans la mairie et a marqué l’arrêt, s’est tourné vers moi, et m’a invité à le faire. J’ai fait quelques pas et j’ai essayé de lui mettre une baffe qu’il a esquivée, je l’ai juste frôlé du bout des doigts. Son assistant parlementaire, Charly, qui était juste à côté car nous parlions depuis un moment déjà en l’attendant, s’est emparé de moi et me maintenait ceinturé (je fais 55 kg pour 1m87). Le député a réagi en disant d’appeler les gendarmes, que là c’est garde à vue et prison. C’est là que, je lui ai mis un coup de boule pas trop méchant mais quand même.
Après j’ai gueulé alors qu’une partie de la réunion de campagne descendait pour assister à la fin de l’altercation.
La République maçonnique ploutocratique est morte!
Francs-maçons en prison!
Si on touche à ma fille je prends un franc-maçon et je l’aligne!
J’ai ensuite attendu les gendarmes 10–15 minutes et coopéré à mon arrestation. La réunion se tenait alors que le généraliste (docteur Alain Réty) du village faisait une ordonnance pour permettre ma mise en garde à vue (pas besoin d’en appeler un à Bourg puisqu’il y en avait un sur place à la réunion, est-ce le même qui a fait l’ordonnance pour le député?).

17 heures de garde à vue avec des gendarmes plutôt sympathiques, et direction Tribunal de Privas où un juge a essayé de me faire signer une ordonnance qui me prêtait des propos que je ne lui ai pas tenus et m’a condamné à de la préventive. Une fin d’après-midi, 4 nuits et une matinée en prison (c’est pas la mort, je commençais même à m’y faire pas que des amis). Pas un coup de téléphone malgré ce que m’avait dit le Juge avant de passer en procès les mains dans les poches (impossible de récupérer via Me Florence Patrimonio à qui je n’avais demandé que cela, les pièces pourtant présentes dans le dossier de mon affaire familiale, juste au dessus) sans avocat donc, et libéré en repassant sans menottes par la maison d’arrêt de Privas. Heureusement que René Forney était là. Merci à lui de m’avoir ramené et sans doute de m’avoir évité d’être en ce moment en cellule grâce à la vidéo “le député Terrasse vote aux européennes à St Montan” envoyée par ses soins au tribunal.

Ah, j’ai aussi dit en fin de séance que j’ai envie d’en découdre avec le procureur Sénéchal. Le président a rapidement clôt l’audience à ce moment et a ensuite, après délibérations, demandé au greffier si c’était bien noté. Oui j’ai utilisé le mot “découdre”, ce qui ne signifie pas de vouloir en venir aux mains, mais de démêler ces affaires! Merde, je suis dans la merde jusqu’au coup (je commence à avoir l’habitude, à force). Mais vous savez quoi, j’ai passé une bonne journée, c’est ma fête [la Saint Cyrille du 18 mars] et je suis libre!

Cerise sur le gâteau et qui participe de cette très belle journée, nous avons discuté au téléphone vers midi, la maman de Mila et moi, et ça, ça… c’est bien. Ça faisait plusieurs années que ce n’était pas possible.

J’ai eu Mila aussi au téléphone en fin de journée, elle m’a dit qu’elle avait beaucoup pleuré en ayant peur que je sois seul. Je l’ai rassurée tout en lui expliquant que nous risquions de ne pas nous voir pendant des mois car je me suis battu avec “quelqu’un d’important”, que la prison de Privas n’était pas horrible, on y mange même plutôt bien.

Le 18 mars 2015 à Saint Montan

Cyril Delacour
Sans dents, papa en colère, insurgé!

Retrouvez ce témoignage avec quelques précisions supplémentaires ainsi que de nombreuses autres informations sur le blog “Aux temples de la mauvaise foi”.